Un jardin à Téhéran de Shusha Guppy

Publié le par delivresetdeaufraiche.over-blog.com

©©©©

 

Envoûtée... C'est le premier mot qui me vient en refermant ce récit d' "une enfance dans la Perse d'avant-hier", celle du Shah, des familles omniprésentes et des amitiés débordantes... des maisons où les hommes restent entre eux et les femmes sont rassemblées avec domestiques et enfants dans l'andaroun... des bazars au parfums enivrants... des guérisseurs traditionnels... des hammams et de leurs masseuses qui font aussi office de marieuses...

 

Mais cette Perse d'avant-hier dont nous parle l'auteur dans ce récit autobiographique, c'est aussi un pays en plein mouvement, un élan de modernité dans lequel l'Iran des années 50 s'est engouffré de manière effrénée que cette petite fille regarde se modeler, puis façonne à sa mesure en devenant une jeune femme, participant de ce formidable mouvement vers une tentative de synthèse permanente entre traditions et quête de liberté.

 

J'ai beaucoup aimé ce mélange doux-amer que Shusha Guppy nous relate, entre cette modernité parfois radicale et les racines, religieuses et traditionnelles, qui donnent à cette société son aspect pittoresque, mais aussi tout son sens.

Les courts chapitres relatent chacun un souvenir de lieu ou un épisode de l'enfance de la narratrice ou dressent les portraits pittoresques des ceux qui ont marqué son enfance: ainsi de sa Nounou, des domestiques, des voisins ou des membres de la famille, tous hauts en couleurs.

 

C'est un vrai voyage que j'ai accompli avec l'auteur, non sans avoir eu tout au long du roman un pincement au coeur en songeant au tragique destin de ce pays humaniste qui s'était pourtant résolument engagé dans la voie d'un progrès porté non seulement par ses élites, mais aussi par son peuple. On ne peut avoir qu'une question: pourquoi ? C'est celle qui se pose en filigrane de ce livre, qui est présente derrière chaque destin relaté, chaque moment envolé, chaque ici souvenir raconté.

 

J'ai dans ma PAL la suite, A Girl in Paris, qui raconte l'exil de la narratrice, qui a quitté la Perse pour aller vivre dans le Paris des années 1950. J'ai hâte !

 

Phébus Libretto, avril 1999

Publié dans Aimés passionément !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Uhm ce livre me tente beaucoup. Ce pays m'intrigue beaucoup (j'ai déjà lu Lire Lolita à Téhéran (bilan mitigé)et j'ai les chats persans en DVD à voir). Puis ce livre collerait parfaitement au<br /> challenge que j'ai créé.<br /> <br /> <br />
Répondre