Mes valises diplomatiques, de Brigid Keenan

Publié le par Caroline

©©©©

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51ny-SuDxjL._SL500_AA300_.jpg

Epouser un diplomate n'est pas (toujours) synonyme de réceptions de l'Ambassadeur à la Ferrero ! Heurs et malheurs d'une expatriée anglaise qui pendant près de trente ans a suivi son mari, représentant de l'Union Européenne, par monts et par vaux: du Népal au Kazakhstan, en passant par l'Ethiopie, la Gambie ou la Barbade, Brigid Keenan recueille ici des années de chroniques sur ses tribulations, rédigées pour un quotidien d'outre-manche.

L'ensemble s'en ressent, car il est inégal, assez répétitif et, partant, plutôt ennuyeux. Beaucoup de "moi, moi, moi" dans ces chroniques de voyages qui n'en sont pas vraiment: tout est centré sur le ressenti et le désarroi de l'auteur face au fossé culturel qu'elle rencontre à chaque nouvelle affectation de son mari, et sur les anecdotes, souvent croustillantes, qu'elle est amenée à vivre au fil de cette vie peu commune. Anecdotes du style "j'ai raté le dîner pour le chef de mon mari et suis passée pour la dernière des cuisinières", "je suis tombée dans les toilettes", "comment j'ai sauvé la décoration de notre horrible appartement de fonction" ou encore "lors d'une réunion professionnelle, mon mari sort de sa poche la petite culotte qu'il y avait mis en m'emmenant à l'hôpital et avait oublié depuis"....

Inutile de préciser que j'ai été très déçue par le niveau de ces chroniques. Une fois n'est pas coutume, j'aurais mieux fait de lire la quatrième de couverture avant de m'engager, puisqu'il y est précisé que "Brigid Keenan est un savoureux mélange de Mr Bean au féminin et de voyageuse chic à la façon des victoriennes, le tout assaisonné d'autant d'humour que d'action humanitaire" (sic.), je me serais méfiée ! Je cherche encore l'action humanitaire, même si quelques passages sauvent (un peu) la mise, ainsi de son engagement pour la rénovation du vieux Damas et le mouvement qu'elle mène pour récolter des fonds et engager les puissants de ce monde à sauver ces trésors architecturaux menacés. Néanmoins, la masse de clichés accumulés et le manque total de recul (ainsi, sur la pauvreté en Inde, aucune esquisse de réflexion...) m'ont définitivement laissée au bord de la route.

Ed. Payot-Rivages, 2008 et en poche, 2010

challenge-carnet-de-voyage

Cat. "tour du monde" (en retard....!)

Publié dans Un peu aimés...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article