La Ballade de Lila K, de Blandine Le Callet

Publié le par delivresetdeaufraiche

 ©©©©

 

Dans un futur proche, la petite Lila est enlevée à sa mère par des hommes en noir, qui la confient au « Centre », où elle sera prise en charge par la Commission, sorte d’organe étatique tout-puissant, ultime décideur de ce qui est bon pour chacun. Polytraumatisée, sociale et agoraphobe, Lila ne supporte pas la lumière du jour. Vivant recluse dans ce « Centre » pendant des années, elle ne cesse de chercher à comprendre pourquoi elle y a été conduite, gardant vive la blessure de l’arrachement à sa mère. Elle se lie avec l’impétueux M. Kauffmann, fantasque directeur du Centre, qui l’initie à la littérature, dans un monde où les livres sont considérés comme des objets dangereux à manipuler avec la plus grande précaution, du fait des risques de l’encre pour la santé publique. En réhabilitant l’unique désir de Lila, celui de retrouver sa mère, il prend le risque de tomber dans l’illégalité pour faire naître une nouvelle Lila, qui par de nouvelles rencontres, va affronter les démons de sa filiation, dans un monde pour le moins inquiétant, où les banlieues de la « Zone », au-delà de la « Frontière », sont devenues une zone de non-droit absolu …

J’ai aimé ce roman, bien différent d’Une Pièce montée, précédent et premier roman de Blandine Le Callet que j’avais lu avec beaucoup de plaisir. On y retrouve cependant sa patte, particulièrement dans sa manière de croquer les cynismes et autres petites lâchetés qui nous guettent.

Ce tableau d’une société sous l’emprise du principe de précaution, se prévalant d’un bien-être standardisé pour tous ses habitants et qui dérive invariablement vers le totalitarisme, est saisissant : avortement obligatoire pour toutes les citoyennes n’ayant pas reçu l’aval de la Commission pour avoir un enfant, distribution par l'Etat de sextoys à toutes les jeunes filles de 16 ans, accompagnée de l’obligation de s’en servir a minima deux fois par semaine, surveillance de tous les logements, bureaux et espaces publics par caméra… Chacun n’a plus d’existence que pour, grâce et par l’Etat.

Le personnage de Lila a du relief, et sa quête soulève de nombreuses questions, autour de la mémoire et de l’oubli, du rapport à sa propre histoire ou de la construction de l’individualité dans un monde qui la nie. Parfois loufoque, souvent inquiétante, cette utopie fonctionne bien et je m’y suis immergée avec stupeur.

 

Editions Stock, septembre 2010

Publié dans Beaucoup aimés...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> j'ai bien aimé ce roman futuriste. Quelle vie pour Lila qui après le placard connait le pensionnat et l'hôpital psychiatrique,La liberté n'existe pas dans ce monde sécuritaire. Je ne regrette pas<br /> de l'avoir lu<br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> Je suis plongée dans cette histoire en ce moment. C'est un livre prenant, très différent du précédent de l'auteure, tu as bien raison ! Passes de bonnes fêtes !<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Me voilà enfin de retour après les fêtes... Il faut bien le temps de digérer ;-))<br /> <br /> <br /> C'est un livre vraiment différent de tout ce que l'on a l'habitude de lire, y compris dans le genre "anticipation": l'auteur joue plus avec le monde intérieur des personnages, qu'avec le<br /> monde qui les entoure, et c'est réussi !<br /> <br /> <br /> J'irai voir ton billet ! <br /> <br /> <br /> <br />
R
<br /> Celui-ci me tente pas mal. Mais peut-être que je me laisserais d'abord tenter par Une pièce montée. Je ne sais pas (et puis on verra ce que le pied du sapin nous réserve!).<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Je ne saurai que trop te recommander les deux ! Une Pièce montée est super aussi, particulièrement grinçant même si beaucoup moins original.<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> aaah ! je veux le lire !!! J'espère l'avoir à ma prochaine visite à la biblio !!<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Je te l'aurais bien proposé, mais je l'ai moi aussi emprunté en bibliothèque ! Il vaut le coup d'attendre un peu !<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Comme toi je me suis laissé entrainer par le charme vénémeux de ce livre... Lila est un personnage que l'on n'oublie pas.<br /> Bienvenue dans le petit monde de la blogosphère des lecteurs et lectrices...<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Merci pour ta visite et tes encouragements ;-) Ravie de découvrir de nouveaux blogs et de voir les avis des uns et des autres.... C'est le terme, vénéneux, pour ce livre !<br /> <br /> <br /> <br />